Dan Hardy déplore à quel point l’UFC a changé au fil des ans

Après avoir été libéré de l’UFC à sa demande, l’ancien challenger du titre Dan Hardy est très critique sur la façon dont l’UFC permet à ses combattants de se représenter.

Le vétéran des combats a eu trente-cinq combats professionnels. Dan Hardy se souvient avec émotion de l’époque où les combattants s’offraient le luxe des parrainages et pouvaient prendre des décisions exécutives sur la façon dont ils choisissaient de se faire connaître pour gagner leur vie.

Il y a plusieurs lunes, l’UFC a éliminé les parrainages sur les bannières qui sont présentées comme le nom du combattant est appelé avant de se rencontrer au milieu de la cage. En revenant sur le développement du sport du MMA, Hardy a donné son point de vue sur la question.

«Ensuite, il y a eu l’étape suivante où les bannières sont allées, et c’était juste cette constante qui en tirait la vie, et c’est ce qui fait le plus mal», a déclaré Dan Hardy. Combat de MMA. « Parce que ces gars arrivent maintenant, l’idée maintenant est de savoir comment me protéger, jouer au jeu et gagner le plus d’argent. Vous regardez en arrière à l’époque de Nick Diaz contre Robbie Lawler, ils étaient là pour l’amour, pour l’honneur, pour le privilège d’être là et de montrer de quoi vous êtes capable. Et je ne sais pas, il semble que nous nous éloignions un peu de cela maintenant. »

Dans l’ensemble, l’ancien athlète et podcasteur MMA notable pense que les combattants sont lentement dépouillés de leur individualisme et deviennent simplement des clones d’eux-mêmes. De plus, Hardy, dans ses années crépusculaires de jeu de combat, comprend à quel point le côté financier des choses est important. Certes, Hardy se rend compte que les jeunes combattants commencent à agir en conséquence et à se concentrer sur l’aspect commercial du combat.

Alors que personne ne nie que l’UFC fait la promotion de ses combattants, l’ancien commentateur et combattant de l’UFC Dan Hardy a des scrupules quant à la façon dont ils choisissent de promouvoir.

«Les gens disent le mot promotion, mais ils n’examinent pas vraiment le mot promotion, et c’est la chose qui est devenue plus évidente pour moi au fil des ans», a poursuivi Hardy. «J’ai eu une relation de haut en bas avec l’UFC au fil des ans, car lorsque j’ai signé pour la première fois avec l’UFC, je pensais que nous étions une seule famille dans le MMA et nous marchions tous vers la même chose. Et ces discours qui [UFC President] Dana [White] tu avais l’habitude de donner après les pesées, tu sortais de la salle avec ton bras autour de ton adversaire et tu disais : «Allez mec, faisons un super show demain pour les fans demain.» C’est comme ça que ça t’a fait sentir. Mais alors dès que je me suis battu [Georges St-Pierre], j’ai réalisé que j’avais été un peu bousculé parce qu’il y avait un manque de prétendants. J’ai ce combat. Avec le recul maintenant, c’est embarrassant ce que j’ai été payé pour ce combat, ce que j’ai donné et ce que cela m’a coûté de me battre.

En tant que vétéran de l’UFC à dix combats, Hardy insiste sur le fait qu’il était sous-payé pour son combat pour le titre avec Georges St-Pierre parce que l’attitude à propos du combat était différente lorsqu’il portait des gants de MMA. Bien que Hardy ne dise pas carrément que l’UFC ne promeut pas correctement les combattants, il souligne la nécessité d’examiner le mot et le juxtapose à sa carrière pour inspirer une réflexion approfondie.

«The Outlaw» a participé pour la dernière fois à l’Octogone en 2012 où il a battu Amir Sadollah par décision unanime. Après avoir souffert de problèmes médicaux qui le forceraient à rester indéfiniment sur la touche, Dan Hardy a quitté la promotion avec une séquence de deux victoires consécutives intacte. Avec sa sortie ultérieure de l’UFC, les fans pourraient peut-être voir l’attaquant anglais revenir en action tôt ou tard.

Croyez-vous que nous verrons Dan Hardy dans un ring ou une cage ensuite?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *