Dana White claque l'»Arizona Mazzagatti» après l’arrêt de Craig contre Hill

Le président de l’UFC, Dana White, a frappé l’arbitre Al Guinee pour son arrêt tardif dans le combat Paul Craig contre Jamahal Hill à l’UFC 263.

Le combat des poids lourds légers a ouvert la carte principale à la carte du week-end dernier. Le match était très attendu après les confrontations des deux pendant la semaine de combat.

Mis à part une confrontation enflammée qui a forcé White et la sécurité à séparer les hommes, Craig et Hill ont échangé des mots à l’intérieur de l’hôtel quelques jours avant de se rencontrer à l’intérieur de l’Octogone.

Lorsqu’ils se sont finalement rencontrés à l’intérieur de la Gila River Arena, le combat a duré un peu moins de deux minutes et a vu l’outsider le bras levé après une finition brutale.

La discrétion du spectateur est certainement conseillée pour celui-ci…

Dans une sorte de tendance PPV depuis que l’UFC a frappé les années 260, il est apparu que Hill avait subi une horrible fracture au bras après que ‘Bearjew’ se soit enfermé dans un brassard serré.

Le claquement était visible et le flop du bras gauche de Hill, que Craig a décrit comme « comme un poisson mouillé dansant sur tout mon corps », a clairement indiqué que le combat était terminé. Ce n’était apparemment pas le cas pour Al Guinée.

L’arrêt tardif, qui a suscité les critiques des fans et des combattants, a été critiqué par Dana White lors de la conférence de presse d’après-combat de l’UFC 263.

«Quand un bras s’effondre comme ça et va dans les deux sens, vous devriez probablement arrêter le combat», a déclaré White (via les combats MMA). «Je ne veux pas chier sur l’Arizona, ils ont été si bons avec nous. Mais c’est rude. J’ai entendu dire que ce type était ceinture noire de jiu-jitsu.

Après avoir appris que la Guinée avait la réputation de faire de mauvais appels, White l’a comparé en plaisantant à un ancien arbitre de l’UFC.

«Arizona Mazzagatti… C’est logique alors.»

Mis à part le discours sur l’arrêt horrible, White avait des nouvelles positives sur l’état de Hill. Le président de l’UFC a révélé que «Sweet Dreams» n’avait remarquablement pas subi de pause.

Hill avait en fait disloqué son coude qui, bien que tout aussi horrible, n’est pas aussi grave.

«Ils l’ont remis en place et le gars a une amplitude de mouvement complète», a révélé White. «C’est fou.»

Qu’avez-vous pensé de l’arrêt d’Al Guinee ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *