Sarah Alpar forcée de lancer GoFundMe avant le combat de Blanchfield

Le débat sur la rémunération des combattants s’est intensifié après que le poids mouche féminin de l’UFC Sarah Alpar a été contraint de se tourner vers les fans pour l’aider à couvrir ses frais de combat.

Cela précède la deuxième apparition d’Alpar à l’UFC. «Too Sweet» devrait affronter la future star Erin Blanchfield le 18 septembre, mais malgré sa signature avec la plus grande promotion MMA au monde, la route des combats n’est pas facile pour le joueur de 30 ans.

Avant son combat à venir, Alpar a été forcée de créer une page GoFundMe pour aider à financer plusieurs coûts pour son camp de combat, sa préparation et son voyage pour l’événement. La page, intitulée «Aidez Sarah «Too Sweet» à devenir un champion de l’UFC», répertorie toutes les dépenses d’avant-combat auxquelles les dons seraient consacrés, y compris la nourriture, les suppléments, la formation, les frais de gym et les frais de médecin.

Alpar est allé sur Instagram pour demander aux fans toute aide qu’ils peuvent apporter à sa cause.

«Ce que cela fait, c’est que cela m’aide à voyager, à payer les frais de gym, à pouvoir me payer de la nourriture, n’importe quoi», a déclaré Alpar. « Les gars, je suis prêt, je travaille, je vais à l’école, je m’entraîne, je consacre au moins 65 heures par semaine à ces choses, et je veux que cela se produise. Je veux aller si loin à l’UFC et je ne peux pas le faire sans toi et ma « Too Sweet Tribe ».

« Si vous voulez donner même 5 $, 10 $, tout est si utile pour que je puisse me concentrer sur l’entraînement et pouvoir gagner mon prochain combat. Je tiens à remercier à nouveau tout le monde pour les dons qui ont déjà été versés. J’aimerais atteindre un objectif de 1 000 $ d’ici le 1er juillet. Faisons en sorte que cela se produise, les gars. J’ai besoin de votre aide, j’ai besoin de votre aide. (H/T BJPenn.com)

Sarah Alpar a décroché un contrat UFC dans le cadre de la série Contender de Dana White en 2019. Un étranglement arrière nu au deuxième tour contre Shanna Young a été la première étape pour Alpar pour se rapprocher de la réalisation de son rêve de devenir championne de l’UFC.

Cependant, ses débuts promotionnels ont marqué un revers. Contre l’Australienne Jessica-Rose Clark, Alpar a terminé avec moins d’une minute de la fin du combat. N’ayant pas fait de marche dans l’Octogone depuis sa défaite en septembre dernier, «Too Sweet» a désespérément besoin d’une victoire lorsqu’elle affronte le débutant Blanchfield.

Il semble clair qu’avoir à s’inquiéter de pouvoir se permettre de concourir avant un combat nuira à sa préparation. Beaucoup ont souligné que les athlètes concourant sous la bannière d’une promotion de plusieurs milliards de dollars ne devraient pas être dans le type de position dans laquelle se trouve Alpar.

Bien que mentionnant un objectif de 1 000 $ pour le 1er juillet, la page GoFundMe d’Alpar comprend un objectif plus important à atteindre d’ici la fin de l’année.

« Alors que je continue de m’efforcer d’être le meilleur dans ce que je fais, j’ai besoin de votre aide financière pour me permettre de le faire. Mon objectif est d’amasser 30 000 $ d’ici le 1er décembre 2021 pour m’entraîner à temps plein. Un plus grand succès nécessite plus de temps, de dévouement et de ressources. Pour cela, je fais appel à vous pour m’aider ! Mon cœur est là-dedans, et vous observerez mes progrès au fur et à mesure que les finances arriveront, et je crois de tout mon cœur que nous, la tribu « Too Sweet », pouvons y arriver », lit-on sur la page GoFundMe d’Alpar.

Que pensez-vous du débat sur la rémunération des combattants de l’UFC ? Est-ce la responsabilité de l’UFC de s’assurer que les combattants n’ont pas de problèmes avant le combat comme Alpar ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *