Ngannou détaille la conversation avec Dana White, clarifie le statut du contrat

Francis Ngannou a révélé ce qui a été dit lors de sa récente conversation avec Dana White et a également clarifié son statut de contrat avec l’UFC s’il bat Ciryl Gane le week-end prochain.

Alors que nous approchons de la semaine de combat pour sans doute l’une des confrontations de poids lourds les plus attendues de l’histoire de l’UFC, il y a en quelque sorte un scénario attaché au combat avec un niveau d’intérêt public à égalité avec celui du combat lui-même : Sera-ce le combat final de Francis Ngannou à l’UFC ?

François Ngannou
Crédit d’image : GREG BAKER/AFP/Getty Images

Cette question va au-delà des réflexions naturelles qui se manifestent chaque fois qu’un combattant approche du combat final de son contrat. Ce qui rend cette situation particulièrement unique, c’est le fait que Ngannou est toujours un champion en titre de l’UFC. Ainsi, l’urgence pour l’UFC de conclure un accord semblerait immense, de peur qu’elle ne permette à un combattant de quitter la promotion tout en détenant un titre.

C’est sûrement cette prise de conscience qui a inspiré Dana White à rencontrer Ngannou pour la première fois depuis ce que Ngannou prétend depuis près de quatre ans. White a brièvement abordé le dîner-rencontre entre les deux récemment, déclarant que la conversation s’est bien déroulée et que Ngannou a simplement besoin de s’entourer de meilleurs conseillers.

Parler avec ESPN jeudi, Ngannou a partagé des détails plus intimes de leur conversation.

«Ça s’est plutôt bien passé», a déclaré Ngannou à propos de la rencontre. « À ce stade, je ne suis pas contrarié. Je suis un peu froid à propos de tout. Et je suis allé le voir… nous nous sommes souhaité de bonnes fêtes, et je lui ai fait part de ma frustration. Je lui ai dit que j’aimerais rester à l’UFC, mais je n’ai pas l’impression que l’UFC veut toujours que je reste. Donc je ne me sens plus (j’ai été) promu… Je veux dire, peut-être que je me trompe à ce sujet, mais je n’ai rien vu par rapport à ce qui est arrivé à différents combattants.

Lorsqu’on lui a demandé ce que Dana White avait dit en réponse à cette observation, Ngannou a félicité le patron de l’UFC pour sa rapidité.

«Il a apporté quelque chose de très rapide, et c’est pourquoi vous savez que Dana est très bonne», a déclaré Ngannou avec un sourire. «Il m’a dit : ‘Ouais, on te veut. Avez-vous déjà voulu aller quelque part et nous ne nous sommes pas occupés de vous ? Je me dis : ‘Oui, mais je pense que c’est un peu plus que ça.’ »

Ngannou clarifie le statut du contrat et ne se battra plus sur l’accord actuel

François Ngannou
PHOTO : MMA JANKIE

Ngannou n’a pas laissé entendre qu’il y avait une résolution à la fin de leur discussion, ce qui signifie qu’il reste la question de savoir ce qui se passera s’il gagne samedi prochain ? Serait-il obligé de rester indéfiniment sous contrat avec la promotion en tant que champion en titre ? Serait-il obligé de se battre une fois de plus ou jusqu’à ce qu’il perde le titre ?

Selon Ngannou, aucune de ces options n’est vraie, mais le Camerounais a fourni les deux options qu’il dit sont présent dans le contrat.

« Contractuellement, c’est vraiment difficile à expliquer. Le contrat UFC est très délicat. Et ils ont cette chaîne. Ils peuvent tirer la ficelle de n’importe quelle façon. Et c’est pourquoi vous signez un contrat de 40 mois et vous vous retrouvez après quatre ans à toujours faire face à cela, même si vous avez été actif et tout. Contractuellement, cela signifie que j’ai exécuté les huit combats qui étaient sur mon contrat…

«Et la clause de championnat est (facultative) car elle dit que si à la fin de ce contrat vous êtes champion, vous êtes prolongé de trois combats ou d’un an.»

Parce que Ngannou a signé son contrat actuel en décembre 2017, la prolongation d’un an de son contrat de quatre ans signifierait qu’il deviendrait un agent libre en décembre de cette année sans aucune obligation contractuelle de se battre à nouveau dans l’intervalle. En fait, Ngannou dit que nous ne le reverrons certainement pas dans le cadre de son contrat actuel, peu importe ce qui se passera samedi prochain.

«Je ne me battrais plus pour 500 000 ou 600 000 dollars», a déclaré Ngannou. « Je veux dire, c’est fini. C’est fini.»

Comment prévoyez-vous que se déroulera cette saga contractuelle entre Francis Ngannou et l’UFC ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *